Février by Chamydoo !

Couleurs du mois : rouge et noir.

  • Rouge : pour l’évent de la Sanit-Valentin, la couleur de mon stuff cassé par les wipes (prononcé w[i]pe à la façon de votre Raid Leader), rouge comme mon indicateur de latence lors des téléchargements des patchs.
  • Noir : pour le deuil d’Aile de mort, de Morchok HM.

Maintenant que vous êtes dans l’ambiance de ce mois de février, je peux enfin vous conter les magnifiques aventures de Béhelle en ces jours fiévreux.

Ô tristesse et désespoir, cette magnifique fête de la St-Valentin a encore souligné le mythe de la fusée rose ! Toutes les fois que j’ai pu faire cette instance où j’ai sauvé Azeroth du savan fou qui vendait des parfums contre-faits, jamais je n’ai vu un de mes compagnons d’aventure, sauter de joie en découvrant une bien belle récompense.

Pourtant, je me suis aspergée de toutes sortes de filtres dans le but de conjurer cette malédiction du faible drop et rien n’y fait ! Béhelle repart à Orgrimmar sur son loup brun…

N’as-tu point profité d’une toute autre façon de cet event me diriez-vous ? Puis-je avouer tout de même que les essences me furent d’un grand secours sur le combat d’Aile de mort, qui mourut d’une allergie à mon eau de cologne ? Suivirent alors Morchok HM et Korchron, érodés par l’atmosphère de Grasse qui pesait sur leur tête.

La fête terminée, mes amis célibataires (ou infidèles) profitent quand même des soldes des différents tiers pour séduire les passants de la capitale. La compagnie !

C’est gaiement que nous nous retrouvons en fin de raid, début de fièvre, pour inspecter la culotte de Lhunë et les pectoraux à Nirzol. Mais c’est devant la collection hyper kitsch d’Isildyën que nous restons bouche-baie pour être honnête.

Dans ma bulle

Béhelle opte quant à elle pour le naturel. Ses pulsions animales auront raisons de tous les styles, pour preuve l’applaudimètre et le sifflomètre (veuillez en faire la demande manuscrite pour consulter le parchemin officiel) transmis par les forces de l’ordre d’Orgrimmar qui ont dû dépêcher leurs gardes dans la Vallée de la Sagesse pour un retour au calme.

Voilà, et comme le 29 février est assez exceptionnel, nous pouvons marquer ce jour d’une pierre blanche, puisqu’elle a eu un beau bijou en cadeau avec ses amis 😉

 

Comment poser un totem de lien terrestre en HTML

Voilà le défi que doit relever aujourd’hui ma chamane.

Après avoir consulté le bouquin des balises HTML pour les nuls, dont je commanderai un exemplaire supplémentaire pour Mademoiselle Isildyën, je me hâte ici pour lui expliquer comment s’y prendre !

Alors sous WordPress, qui est un éditeur très riche 😀 (voyez-vous même), à ne pas confondre avec nous Rplayers, simple génie du multisite et du partage du web, vous avez deux solutions :

Première (action !!) – Vous êtes en mode visuel lorsque vous rédigez votre journal, et avez donc des chaînes pour lier celui-ci au journal de la guilde par exemple : sélectionner le mot et cliquer sur le bouton et compléter alors les informations (lien et infobulle) dans la petite pop-up qui apparaît.

Seconde (on rétrograde avant le virage !) – Vous êtes en mode HTML, et là petit orc, tu te fais plaisir…

<a href= »http://gamers.re » title= »ça blog tout ma poule ! »>Voici un lien qui mène nulle part</a> :D.

ça va, tout le monde a chopé le skill ? Démonstration sur poteau maintenant :

La bloggeuse Rplayers en action.

Résultats : 24k HPS, 270K résist ! Isil powned all !

A bientôt pour d’autres explications, plus chamaniques !